Poster un commentaire

Introduction du thème « Personnes et Travail »

Il n’existe pas d’entreprise sans hommes…

La question principale concerne la place qui leur est réservée.

La lecture des déclarations d’intention des entreprises qui communiquent sur leur politique tendrait à démontrer que les hommes et les femmes y occupent une place centrale.

En effectuant des recherches sur la communication institutionnelle des entreprises, il est frappant d’observer le même type de discours. Articulé autour de quelques points clé, il ressemble à cet exemple :

« Une entreprise réussit grâce aux hommes et aux femmes qui la composent et la font gagner…

Le développement de chaque collaborateur est un souci constant de la politique humaine qui utilise pour cela plusieurs leviers…

Nous avons à cœur que les hommes et les femmes de l’entreprise s’y sentent bien pour donner le meilleur d’eux-mêmes. »

Que les entreprises se préoccupent des hommes, c’est en soi plutôt une bonne nouvelle. Même si l’observation montre souvent des décalages entre les discours et les réalités. La mise en pratique des ambitions affichées se heurte à la pesanteur des imperfections humaines… Mais il peut aussi arriver qu’un humanisme déclaré ne soit que la vitrine séduisante et trompeuse de pratiques manipulatoires, sinon perverses…

Les salariés sont parfois décrits comme la ressource stratégique principale des entreprises, dont le bien-être au travail constitue un atout pour la performance.

Pour être performante, l’entreprise aurait donc besoin de « bien s’occuper » des hommes qui se sont mis à son service, en mettant à leur disposition un cadre de travail qui leur permette de donner le meilleur d’eux-mêmes.

Quelles que soient les déclarations d’intention, l’expérience montre que toute politique humaine déployée dans l’entreprise s’appuie sur une certaine conception de l’homme, mise en action.

Les approches peuvent être variées et plus ou moins profondément enracinées dans une histoire ou une culture.

Et dans tous les cas, l’entreprise aura au moins une préoccupation minimale : prendre suffisamment soin de ses collaborateurs pour éviter qu’ils ne tombent « en panne »…

Alors, les hommes, ça « marche » comment ?

Ont-ils un « mode d’emploi » qu’il serait bon de connaître, avant de « s’en servir » ?

Commençons par tenter de comprendre ce dont ils peuvent avoir besoin…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :