Poster un commentaire

Morale, entreprises et « humanités »

« Bâtir une nouvelle société en plaçant l’homme au cœur des débats », tel était le thème d’un débat organisé en avril 2011 par l’Université de la Terre. Une excellente question y fut posée par une étudiante de l’ESCP :

« Faudrait-il remettre les humanités au cœur de la formation des futurs cadres afin de recentrer les entreprises autour de valeurs humanistes ? »

André Comte-Sponville et Samuel Rouvillois y répondirent de la façon suivante :

Qu’en conclure ?

Ne compter ni sur les systèmes ni sur les lois pour élever le degré de moralité dans les entreprises.
Si rien ne remplace l’action des personnes et leur engagement, il faut cependant observer que le cadre institutionnel proposé par les entreprises est loin d’être indifférent.
Une formation des dirigeants aux humanités serait utile, à la condition d’éviter cette auto-justification tranquille qui permettrait d’être moral dans ses principes mais immoral dans ses façons de faire, parce qu’on serait immoral pour le bien des autres…

Oui donc aux humanités, si elles favorisent la lucidité et le réalisme indispensables à cette marche vers un plus d’humanité, qui commence dans une remise en question née du rapport de proximité à autrui.
Cette problématique est au cœur du parcours de formation IFMP.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :