Poster un commentaire

La fable de l’ébonite

Lors du Congrès du CEE tenu devant 400 dirigeants en 1985, François MICHELIN décrivait ainsi ses collaborateurs :

« Si vous veniez à l’usine, ce que vous trouveriez, ce sont des hommes comme les autres qui viennent de toutes les régions de France, il y a des hommes qui ont un métier difficile et peu spectaculaire. Des hommes qui sont là pour devenir ce qu’ils sont.
Des hommes uniques, irremplaçables comme vous tous ; dans toute l’histoire de l’humanité, il n’y aura pas un autre être tel que vous ; c’est pour cela que chaque minute qui passe est une minute capitale. Elle ne reviendra jamais. Comment l’employer pour qu’elle ne soit pas perdue irrévocablement ?
Je ne connais pas de frigidaire où on puisse mettre le temps à attendre pour le récupérer ensuite…
C’est pour cela qu’on n’a pas le droit de faire perdre leur temps aux gens. »

Puis à la question : « De quelle manière expliquez-vous aux gens ce que vous attendez d’eux ? » il illustrait sa réponse de la façon suivante :

Presque trente ans plus tard, sa vision de l’homme ancrée dans les faits n’a pas pris une ride….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :