Poster un commentaire

L’ENA, une école de la docilité, coupée du réel…

Sur quelles bases former les responsables de demain ? Selon Anne COFFINIER *, certainement pas sur le modèle de l’ENA. Au delà du formatage unique des modes de pensée de la haute administration, le principal défaut de cette école consiste à entraîner ses élèves à considérer un problème résolu lorsque une note est écrite à destination du chef hiérarchique, auquel il faut plaire … Les conditions de l’application pratique des décisions ne sont pas de leur ressort mais de celui des « petites mains ». Habituée à confier  le réel aux subalternes, cette caste arrogante se coupe de la « conscience de ce qui se passe sur le terrain ». Dans ces conditions, l’efficacité ne peut être au rendez-vous…

Curieusement, Anne COFFINIER est favorable à la suppression de l’ENA. Pourquoi ne pas recommander au contraire un changement de méthode pédagogique plus en prise avec le réel ? Une méthode qui pourrait ressembler à celle-ci.

* Présidente et fondatrice de l’association française Créer son école, normalienne et énarque, extrait de l’émission « Bistro Libertés » du 1/10/2016

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :